Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le parti social-démocrate suédois au bord de la rénovation politique

Dix mois, c´est la période où Håkan Juholt aura été le président du parti social-démocrate avant qu´il ne démissionne de son poste le 23 janvier dernier. Au-delà des erreurs commises par Håkan Juholt (non respect du règlement du Parlement concernant les indemnités de résidence, erreurs d´appréciation) et de l´effritement de la base électorale social-démocrate, on retiendra la difficulté à formuler une politique crédible en phase avec les défis sociaux et les aspirations des électeurs suédois. Håkan Juholt revient d´ailleurs surEn savoir plus…

Visite de Laurent Fabius au Liban

Laurent Fabius envoyé par François Hollande se rend au Liban le 2 Février Monsieur le député Laurent Fabius, membre du bureau national du Parti Socialiste français, ancien Premier Ministre de François Mitterrand et ancien Président de l’Assemblée nationale, effectuera une visite de deux jours au Liban les 2 et 3 février, dans le cadre d’une tournée au Proche-Orient. Lors de son séjour à Beyrouth, il rencontrera de nombreux responsables libanais. La Première secrétaire de la section PS au Liban, MadameEn savoir plus…

Arnaud Leroy à Murcie: pour la sauvegarde du réseau consulaire

Le candidat socialiste aux législatives pour notre circonscription, Arnaud Leroy, a effectué un déplacement à Murcia pour y rencontrer les acteurs de la communauté française de cette région. Comme dans toute la côte méditerranéenne, elle compte un nombre important de résidents français. Vous pouvez lire le compte-rendu de cette visite sur le lien suivant: http://arnaudleroy2012.eu/2012/01/31/journal-de-campagne-episode-8-murcie-et-la-sauvegarde-du-reseau-consulaire/

TVA (anti-) sociale: les marchés pas convaincus!

Les socialistes ne sont pas les seuls à n’avoir pas été convaincus par la TVA sociale proposée par le Président sortant. La banque d’affaires Morgan Stanley a publié aujourd’hui cette note (en anglais) faisant état de ses doutes sur les effets de la mesure. En résumé, la réduction des charges est trop négligeable pour avoir l’effet attendu sur l’emploi. Les entreprises n’ont pas les marges de manœuvre suffisantes pour compenser la hausse de la TVA par une baisse de leur prix.En savoir plus…